AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anecdotes policières

Aller en bas 
AuteurMessage
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Anecdotes policières   Sam 2 Aoû - 8:47

Bon allez, la miss me demande sans arrêt de mettre des "souvenirs" alors... j'm'y colle lol!

Je préviens que forcément, vu qu'on cotoie la "misere humaine".. parfois ca va etre "gore" mais bon j'vais édulcorer Wink

Citation :

Il y a quelques temps, je vois revenir au service la patrouille, avec un des collègues enroulé dans une couverture et dégoulinant de flotte, et ses 2 collègues mort de rire à côté de lui.
Je demande ce qu'il s'est passé et on me repond " il a sauté dans la seine"
Moi: " Pour sauver un gars qui se noyait ? Pour rattraper un suspect ? "
Eux : " Non" et nouvel éclat de rire ptdr
MOi " Ben alors ? "

Eux : " Le chef de poste nous a envoyé tout a l'heure pour une ouverture de porte pour une personne ne répondant plus aux appels. les voisins ont signalé une forte odeur de pourri donc... on est parti en sachant qu'on allait trouver un truc immonde peut etre.
En arrivant sur place, l'odeur nous a indiqué que c'était surement ce qu'on craignait.
Par acquit de conscience on a tapé, sonné.. personne a répondu, donc on a décidé d'entrer.
Porte blindée, toussa, toussa...
Le collègue s'aperçoit alors qu'en passant par derrière, la fenêtre de la cuisine permettrait en cassant juste un carreau de pénétrer dans l'appart.
Il grimpe sur le muret, casse un carreau et saute dedans."

Et nouveau ptdr général des collègues de la patrouille.

Moi : " dans la cuisine ? Et c'est ça qui vous fait rire ? "

Eux : " Non, DEDANS!"

Moi :" mais dans quoi ? "

Eux ( en se tordant de rire ) : " DANS LE CADAVRE !"

Il en avait partout, à voulu se nettoyer, mais l'eau était coupée... alors comme la seine était à quelques metres, il est ressorti de l'appart et a sauté dans l'eau ptdr "

Le collègue qui venait de revenir de se changer nous a alors dit " c'est pas drole"

mais on était tous mort de rire après en imaginant l'effet que ca doit faire ...car en fait le gars était mort depuis des semaines et personne s'en éatit aperçu, son loyer etait payé par virement, ses factures aussi et il était retraité sans famille

Au dela de cette anecdote, c'est triste de se dire qu'on peut canner tout seul sans que personne s'en aperçoive... tant qu'on pue pas :8

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Sam 2 Aoû - 9:05

Une plus ancienne ( ca remonte à mes débuts en fait mais symptômatique de certains comportements que je juge inadmissibles raleur

Citation :

ON nous appelle sur un AVP ( Accident de Voie Publique ) entre un camion et.. un piéton.
( aïe, ca pue déjà )
Effectivement on arrive y'avait un attroupement et on doit user de la force pour passer entre toutes ces mouches a m...
ON arrive finalement à se frayer un chemin jusqu'au lieu du drame et là.. ben la victime était littéralement écrasée, explosée sous les roues d'un camion.

( J'vous passe les détails ) vomir

Et parmi la foule présente, ... j'ai la stupéfaction de voir une femme, agée d'environ 30/35 ans, qui se tenait tranquillement au premier rang... avec 2 gamins agés de 3 ou 4 ans.
On ordonne aux gens de se disperser... mais visiblement elle comprend pas qu'elle doit partir ... et qu'en plus ce genre de "spectacle".... ben vaut mieux l'éviter aux enfants...

Apparemment... elle comprenait pas... jusqu'au moment où mon chef est allé vers elle et en pointant son doigt vers la baguette de pain qui dépassait de son sac lui a demandé :

" Vous voulez peut être qu'on vous fasse des mouillettes ? "

J'aime pas les charognards Surprised

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
Edwige
Intoxiqué
avatar

Messages : 3581
Age : 39
Localisation : Dans mon salon
Réputation : 1
Inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Sam 2 Aoû - 10:44

La première m'a bien fait rigolé sauf pour ce pauvre homme mort seul .
Par contre la deuxième je suis stupéfaite de voir autant de connerie
Revenir en haut Aller en bas
http://rendezvouscheznous.bb-fr.com
Miss Nokia
Fondatrice
avatar

Messages : 7134
Age : 51
Localisation : Dans mon Hamac !
Réputation : 10
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Sam 2 Aoû - 17:39

Mais t'as bien quelques anecdotes sans décès quand même ce serait plus rigolo
Revenir en haut Aller en bas
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Sam 2 Aoû - 21:25

Bon ok... mais ce sont celles la qui marquent le plus Wink

Citation :
Y'a quelques années...
Un appel 17 sur un pavillon en feu.
On arrive sur place ( avant les pompiers lol )
Devant le pavillon d'où sort une fumée pas tropdense mais quand même un peu...une femme hystérique.

Nous : C'est vous l'occupante , Y'a encore du monde à l'intérieur ?

Elle ( en pleurs ) :Mes bébés, y'a mes bébés...

Nous ( devenant très pâles du coup ) : Où ça ?

Elle : Dans la chambre, au premier étage

Sans rajouter un mot, on se précipite dans le pavillon, on brave les flammes ( lol, ca fait vachement héroïque ca ) et on arrive au premier. On cherche des bébés... et dans un coin on trouve... un carton avec 3 petits... chatons.
On les a sortis... c'était ses bébés ...

Rétrospectivement on a été content de les avoir sauvés mais si on avait su que c'était pas des bébés humains... on aurait pas risqué nos vies...

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
Nenes
Co-Admin
avatar

Messages : 11041
Age : 45
Localisation : Corrèze
Emploi : Incinérateur de chat LowCost
Réputation : 1
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Dim 3 Aoû - 4:14

applaudit

_________________
Powered by Windows Se7en © What else
le rythme a nenes: 2 matin, 2 aprem, 2 nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.spiderou.net/public/avatars/teletubbies-dtc.jpeg
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Ven 15 Aoû - 8:44

Petites anecdotes :

Au cours d'un controle routier, un gars grille un feu rouge
"Lui : vous m'arretez parce que je suis noir ?
Moi : Oui !
Lui : Hein ?
Moi : Ecoutez, je vais passez 10 minutes à vous expliquer que je m'en fous que vous soyez blanc, noir, bleu.. mais que je vous arrete pour avoir grillé le feu rouge. Mais vous allez encore me faire perdre 10 minutes en protestant et au final vous repartirez avec votre contravention en étant persuadé que je vous ai verbalisé parce que vous étiez noir, donc je vais nous faire gagner du temps, alors je vous dis oui"
Lui : ....."

Toujours en controle routier :

"Le conducteur : Dépéchez vous, je travaille !
Moi : Et moi j'fais quoi à votre avis ? "

Mêmes circonstances :

" Le conducteur : Vous savez pas qui je suis !
Moi : si, vous êtes Monsieur X, né le .... à ... c'est marqué sur votre permis de conduire !
Le conducteur : Moi je sais pas qui vous êtes, vous êtes obligé de me donner votre nom.
Moi : Je ne sais pas où vous avez été chercher ça, mais si vous voulez mon numéro matricule, il se trouvera dans la case prévue pour ca sur l'avis de contravention "

Autre cas , une personne vient déposer plainte pour la dégradation de sa voiture ( j'me rappelle plus ce que c'était mais pas très important)
Elle arrive dans mon bureau en furie, en râlant qu'elle a dû attendre 1/2 heure et qu'elle n'avait pas que ca a faire ...
" Moi : Ben désolé mais y'a du monde. Et puis quand vous allez à la poste ou a la sécu, vous attendez parfois plus longtemps non ?
Bon pour la plainte il me faut la carte grise, l'attestation d'assurance et une piece d'identité.
Elle me tend les documents et ...la carte grise avait le controle technique pas à jour ( de 3 ou 4 mois quand même )
Moi : Ecoutez, j'vais être sympa. Allez faire votre controle technique et revenez, sinon en l'état si je prend votre plainte maintenant, je suis obligé en même temps de faure une immobilisation de votre véhicule et ca fera une contravention à 135 €.
Elle : Mais j'ai pas eu le temps d'y aller.
Moi : La préfecture est ouverte entre midi et 14 heures, vous faites quoi comme travail ? Allez y pendant votre pause dejeuner et revenez .
Elle : Je travaille pas.
Moi : Et depuis des mois vous n'avez pas "eu le temps" ? Sortez !
Elle ( très énervée ) : Et ben j'vais aller ailleurs, chez les gendarmes, ils prendront ma plainte eux !

10 minutes plus tard, appel du poste :
"Une conduite sans permis, interessé ?"
Moi : vas-y fais monter"

Et qui je vois revenir ?

La râleuse, qui en repartant du commissariat avait grillé un stop.. juste devant les collègues qui revenaient au service ( non c'était pourtant pas l'heure de l'apéro )... et qui en plus d'avoir un controle technique pas à jour... n'était pas titulaire du permis de conduire...

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
Edwige
Intoxiqué
avatar

Messages : 3581
Age : 39
Localisation : Dans mon salon
Réputation : 1
Inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Ven 15 Aoû - 9:23

hallucinant y'en a qui sont culottés quand même
Revenir en haut Aller en bas
http://rendezvouscheznous.bb-fr.com
Miss Nokia
Fondatrice
avatar

Messages : 7134
Age : 51
Localisation : Dans mon Hamac !
Réputation : 10
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Ven 15 Aoû - 9:25

Oh oui, quand on travaille en contact avec le public c'est hallucinant tout ce que tu peux voir comme phénomènes !!! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Nenes
Co-Admin
avatar

Messages : 11041
Age : 45
Localisation : Corrèze
Emploi : Incinérateur de chat LowCost
Réputation : 1
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Ven 15 Aoû - 15:51

excellent

encore

_________________
Powered by Windows Se7en © What else
le rythme a nenes: 2 matin, 2 aprem, 2 nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.spiderou.net/public/avatars/teletubbies-dtc.jpeg
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Ven 15 Aoû - 19:01

C'est plus rapide à lire qu'à écrire ...

et puis la miss veut que je mette que des trucs " pas gore " ...

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
Nenes
Co-Admin
avatar

Messages : 11041
Age : 45
Localisation : Corrèze
Emploi : Incinérateur de chat LowCost
Réputation : 1
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Sam 16 Aoû - 3:54

Turbo Cop a écrit:
C'est plus rapide à lire qu'à écrire ...

et puis la miss veut que je mette que des trucs " pas gore " ...

ds la section spécialisé pe ? Smile

_________________
Powered by Windows Se7en © What else
le rythme a nenes: 2 matin, 2 aprem, 2 nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.spiderou.net/public/avatars/teletubbies-dtc.jpeg
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Dim 17 Aoû - 9:58

Cette citation qui va suivre n'est pas de moi... mais d'une fliquette qui a écrit un bouquin. Je ne l'ai apparemment pas connu mais apparemment on a servi dans le même secteur il y a quelques années.. puisqu'elle était sur le 92, à Nanterre, quand j'y taffais moi...

Ca résume beaucoup de choses...et c'est à méditer Wink

Citation :
Collègue...
On peut se dire collègue sans faire de ce mot une complicité factice. Juste un trait d’union.
On ne se connaît pas, mais on a souvent les mêmes souvenirs, et on se comprendra à mi-mots quand on évoquera ce qu’on sait des caves et des caniveaux.
Quand on se dira ce que personne ne veut croire, mais jouit d’entendre.
Parce que même les scénaristes n’osent pas, ne savent pas, et laissent au secret de nos mémoires les images les plus troubles. Mise en scène impossible.
Il faut quand même qu’il y ait des gentils ou des circonstances atténuantes dans les histoires. Il faut pouvoir s’endormir après le générique.
Rappelle-toi, collègue, ce que tu ne peux pas oublier.
Ces femmes qui ont la tête comme un compteur à gaz, le nez plaqué sur une pommette par un coup de poing de leur mari, qu’on veut emmener déposer plainte, et qui refusent... Et leurs mômes en pyjama, les yeux cernés, pétrifiés à la porte de la chambre, incapables de pleurer.
Tous ceux qui n’osent pas, les lâches, traverser un palier et aller calmer leurs voisins eux-mêmes, préférant nous appeler pour se rincer l’œil de nos pourparlers.
Et ceux qui en profitent pour jouer les balances, glisser une petite dénonciation médisante, en imaginant qu’on va leur filer la médaille de la Police, et leur taper sur l’épaule.
Les bagarres d’ivrognes, où c’est toujours l’autre, bien sûr, qui est bourré, qui a commencé, qui a mis le premier coup…. et les dégueulasses qui se pissent dessus de trouille.
Les cartons en voiture, quand ils ont tous le même râle, avec le moteur sur les genoux et vingt centimètres de tôle dans le flanc.
Les cadavres puants, décomposés qu’on ne sait pas par où attraper. Et le fils ou la mère à la porte. Mais c’est quoi cette odeur? Une fuite de gaz?... Comment leur dire que mémé ne sent plus l’eau de rose, ou que papa se balance au bout d’une corde… Et il faut bien finir par le dire.
Et les témoins d’agression qui oublient de se souvenir… J’habite le quartier, vous comprenez, je ne veux pas d’ennuis…
Les intimités qu’on est obligés de pénétrer en franchissant des portes anonymes, qui nous forcent à voir comment les gens vivent, survivent, se haïssent et meurent.
Et la crasse, toute cette crasse qui n’est pas que misère. Et des gens et des choses qui puent à en vomir, qu’on va toucher ou prendre par la main parce que la solitude ne connaît que l’odeur de la souffrance.
Le sacrifice de l’innocence des enfants quand arrive l’horreur, et que l’adulte ordonne le silence, étouffe les cris sur l’autel de son vice. Jusqu’à nier la maltraitance, nier l’inceste, nier le sang, nier la merde que le petit ne retient plus.
Et quand on se dit : s’ils avaient osé douter, s’ils avaient osé parler, ces voisins muets qui n’ont pas osé imaginer...
Souviens-toi, ça peut partir de peu de chose. Les pompiers réclament notre présence, parce qu’un enfant qui avait mal au ventre, a en fait mal aux fesses, et effectivement il saigne comme un bœuf. Empêcher la conspiration du silence. Pulvériser le huis clos. Envoyer le monstre dans l’engrenage judiciaire. Mais la parole d’un enfant, la parole d’un enfant qui ne sait pas encore parler… Tout le monde sait que ça existe, bien sûr…
Et les préjugés qu’on renverse. L’ethnique, le tribal et le franchouillard. Le noir, le blanc, le jaune. Le vieux, le jeune, le voyou. La femme, la pute, la mère, et les trois à la fois. Tout ce qu’on sait pour l’avoir vraiment compris, et que le ghetto bien pensant prétend nous apprendre à coup de thèses et de slogans. Parce que bien sûr, le flic n’est pas très fin, dit-on.
Et pourtant… On voit la société à poil. On la renifle, on la tripote, on la regarde les yeux dans les yeux, et on est payés pour ça. On a cette chance, collègue, alors ils peuvent dire ce qu’ils veulent.
Parce que si on sait une chose, sans jamais se tromper, c’est que le plus haineux, le plus conformiste de la critique, celui qui ne veut rien savoir… Sale flic… Celui-là, quand il lui arrivera quelque chose qui le mettra en face de ses limites, il n’appellera pas sa mère, mais comme les autres, il fera le 17.

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
Nenes
Co-Admin
avatar

Messages : 11041
Age : 45
Localisation : Corrèze
Emploi : Incinérateur de chat LowCost
Réputation : 1
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Dim 17 Aoû - 11:31

sweat

poignant Smile

_________________
Powered by Windows Se7en © What else
le rythme a nenes: 2 matin, 2 aprem, 2 nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.spiderou.net/public/avatars/teletubbies-dtc.jpeg
Miss Nokia
Fondatrice
avatar

Messages : 7134
Age : 51
Localisation : Dans mon Hamac !
Réputation : 10
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Dim 17 Aoû - 11:46

Faut être un peu fou je pense pour, non pas vouloir faire ce métier, mais rester après avoir vu et vécu tout ça..

Il y en a qui s'arrêtent d'ailleurs (dans le meilleur des cas), car beaucoup se suicident aussi. Triste vie qu'est ce métier..

Mais on a besoin de ces "fous" qui restent, malgré la dureté de ce métier, besoin de "fous" qui sachent rester dans le droit chemin sans se laisser tenter par le diable.. il y en a.

Je vais avoir une approche un peu plus concrète quand je serais AA, je verrais et entendrais tout ça.. de loin.. et ça me suffira largement !!
Revenir en haut Aller en bas
Nenes
Co-Admin
avatar

Messages : 11041
Age : 45
Localisation : Corrèze
Emploi : Incinérateur de chat LowCost
Réputation : 1
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Dim 17 Aoû - 11:48

c clair jap

c pas un métier, c une vocation Smile

_________________
Powered by Windows Se7en © What else
le rythme a nenes: 2 matin, 2 aprem, 2 nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.spiderou.net/public/avatars/teletubbies-dtc.jpeg
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Dim 17 Aoû - 12:08

Pire... un sacerdoce Wink

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
Miss Nokia
Fondatrice
avatar

Messages : 7134
Age : 51
Localisation : Dans mon Hamac !
Réputation : 10
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Dim 17 Aoû - 12:51

Je suis trop sensible et je ne prendrais pas assez de recul je pense pour faire ce métier
Revenir en haut Aller en bas
Nenes
Co-Admin
avatar

Messages : 11041
Age : 45
Localisation : Corrèze
Emploi : Incinérateur de chat LowCost
Réputation : 1
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Lun 25 Aoû - 15:47



qd je dis que je pourrais pas faire ce métier Surprised

14 ans et g envie de lui filer des baffes a tour de bras fou

la attitude de la policière , je suis admiratif

_________________
Powered by Windows Se7en © What else
le rythme a nenes: 2 matin, 2 aprem, 2 nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.spiderou.net/public/avatars/teletubbies-dtc.jpeg
Miss Nokia
Fondatrice
avatar

Messages : 7134
Age : 51
Localisation : Dans mon Hamac !
Réputation : 10
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Lun 25 Aoû - 18:28

Elle n'aurait surtout pas dû continuer à lui répondre, ça ne menait à rien..

A savoir quand même que la police filmée n'est pas la même que la police de tous les jours ; je ne dis pas qu'ils auraient frappé cette gamine mais ils l'aurait peut-être fait taire rapidement, ce qui n'aurait pas été une mauvaise chose soit dit en passant !

Une gamine de ce genre et apparemment du même âge est passée à la caisse d'une de mes collègues l'autre jour avec la même façon de parler et la même haine (contre quoi ? le savent-ils eux mêmes ?) bref, elle en avait après ma collègue parce qu'elle avait voulu voir ce que son cartable contenait, autant dire qu'elle en a entendu de toutes sortes, y compris leur phrase fétiche :
- Vas-y me regarde pas, baisse les yeux connasse ou j'te bute !!!!

Elle a été choquée et nous aussi d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
turbo cop
Co-Admin
avatar

Messages : 10086
Age : 53
Localisation : Au comptoir
Emploi : Répareur de traineaux
Réputation : 7
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Lun 25 Aoû - 21:58

Ca vaudrait le coup de les enregistrer et de leur repasser la video quand ils auront grandi et qu'ils auront des enfants....

_________________
" je veux être considéré en tant que tel, j'en ai assez d'entendre sur moi des colifichets"
Revenir en haut Aller en bas
Miss Nokia
Fondatrice
avatar

Messages : 7134
Age : 51
Localisation : Dans mon Hamac !
Réputation : 10
Inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Anecdotes policières   Mar 26 Aoû - 9:00

Certaines sont encore comme ça, même en étant mères.. irrécupérables ces gens là !!
tu parles d'un exemple qu'ils donnent à leurs enfants Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anecdotes policières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anecdotes policières
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les anecdotes a/b du Zinnia !!!
» Anecdotes
» (33) Anecdotes sur la Gironde et sur autres Départements
» anecdotes.
» anecdotes sur les maillots de foot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LOIS & DROITS DIVERS :: INFOS LEGALES-
Sauter vers: